DOSSIERS D’ENQUETES : CORRUPTION AU SOMMET DE LA SOGUIPAH ET AU MESRS.

Le comité national pour le redressement et le développement (CNRD), soucieux de faire une rupture avec les pratiques du passé dans la gestion des affaires publiques, doit diligenter un audit dans certains departements ministériels, où l’on sent le parfum de la corruption, mais surtout demander des comptes à certains directeurs chargés de la gestion des régies.

C’est le moment de demander entre autres aux responsables de ces régies qui sont une source de recettes importantes pour l’Etat, de donner des informations sur la gestion du denier public et de payer la note.

En attendant la mise en place définitive du gouvernement de la transition, votre quotidien a enquêté sur la gestion calamiteuse de deux departements qui échappent à tout contrôle.

A la SOGUIPAH, à qui profite la manne financière détournée ?

La société guinéenne de palmier à l’huile et d’hévéa (SOGUIPAH) traverse en ce moment une situation difficile sur la gestion peu catholique de la direction actuelle.

Selon nos sources très crédibles, ce sont des millions de nos francs engrangés par l’équipe dirigeante sur le prix de l’hévéa au planteur dans la sous- préfecture de Bignamou et Diécké qui sont détournés illicitement sur le dos de l’Etat et des planteurs. Où sont passés ces millions ? A qui profite toute cette manne financière ? Un audit s’impose sur la gestion de MARIAM CAMARA et de MICHEL BEMY afin d’éclairer la lanterne de l’opinion ? Depuis(2) ans un système mafieux d’exploitation est mise en place pour dénigrer la récolte et les produits des planteurs familiaux et privés en Guinée.

A cela on peut mettre à l’actif de cette mauvaise gouvernance des maux comme : Exclusion, licenciements massifs, nominations par affinité, promotion de la médiocrité, non payement des salaires, et détournement du denier public,  semblent rythmer le fonctionnement de l’entreprise depuis que la nouvelle équipe a pris fonction en 2019. Dans les prochains jours nous mettrons à la disposition de l’opinion des révélations sur ce dossier explosif.

Au MESRS, un scandale académique dans un labyrinthe de corruption.

Au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifiques, précisément à la faculté de médecine, Odontostomatologie, de la pharmacie, nos révélations concernent sur la nébuleuse qui entoure l’octroi des diplômes aux étudiants étrangers. Un réseau bien huilé qui génère des millions de nos francs, et qui sont empochées par les responsables du département.

A préciser que ces cas avérés sont tous étayé dans un rapport de conseil de discipline et qui est corroboré par un rapport de la police dont nous mettrons les contenus à la disposition du public et sur les réseaux sociaux dans les jours à venir toutes les preuves sur ces cas de corruption et les noms de tous les cadres incriminés dans ces rapports scandaleux couvés des années.

Cette 6eme république doit etre un pays de « justice » qu’un pays de corruption. Et nous savons tous que quand la jachère intellectuelle gagne le sommet de l’État, le détournement devient une culture et la corruption une règle. Alors Le CNRD doit sévir entamer une bonne transition.

Nous y reviendrons !

Sinani – 655086508

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
23 + 22 =