Incendie du principal dépôt d’hydrocarbures de Conakry : Décryptage du discours apaisant, émouvant et réconfortant du Père de la Nation, le Colonel Mamadi Doumbouya

Suite au drame humain et matériel provoqué par le violent incendie, le week-end dernier, du principal dépôt d’hydrocarbures de notre pays, les oreilles du commun des Guinéens étaient tendues et orientées vers le Palais Mohamed V, siège de la Présidence de la République. La réaction du Père de la Nation, Chef de l’État, Chef Suprême des Forces Armées, Son Excellence le Colonel Mamadi Doumbouya était scruté et très attendu.

Ne dit-on pas que  » plus pressé que la musique… On danse mal” ? Après le sinistre, la logique voulait que le Président de la République ait le maximum d’informations avant de prendre la parole pour s’adresser à ses compatriotes.

Serein face à n’importe quelle épreuve, Son Excellence le Colonel Mamadi Doumbouya, Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, Président de la Transition et Président du CNRD, a préféré agir, d’abord, pour faire face aux cas de morts, de blessés et des nombreux sans-abris, pour ensuite parler.

Dans un discours touchant et émouvant, c’est un Père de la Nation, visiblement affligé par les douloureux événements provoqués par l’incendie meurtrier et dévastateur du dépôt de carburants de Kaloum, qui s’est adressé aux Guinéennes et Guinéens, mercredi soir, sur un ton calme, avec le visage éprouvé par la catastrophe qui vient de martyriser notre pays.

« Aujourd’hui, nous sommes tous profondément affectés par la tragédie survenue dans la nuit du 17 au 18 décembre 2023, aux environs de minuit dans le dépôt central de la Société Guinéenne de Pétrole (SGP), situé dans la presqu’île de Kaloum. L’incendie dévastateur a provoqué des pertes en vies humaines, des blessés, des sans-abris, mais également des dégâts matériels importants. Peuple souverain, solidaire et résiliant de Guinée, je vous adresse mes sincères condoléances et mes vœux de prompt rétablissement aux blessés qui sont déjà intégralement et gratuitement pris en charge par l’État », a déclaré le Président de la République, dès l’entame de ses propos.

L’air grave, en bon Père de la Nation, le Colonel-patriote doublé d’un justicier hors pair, renouvelle son soutien inconditionnel à toutes les victimes du terrible incendie qui a réduit en cendre le plus grand dépôt d’hydrocarbures de notre cher pays.

« En ces moments de douleur et de tristesse, mes pensées vont aux familles endeuillées, affectées par cette perte insoutenable. Aux blessés et sans-abris, je vous assure de toute ma compassion, mon soutien et celui du Peuple de Guinée tout entier ».

Dans son très attendu speech, le Président de la République, Chef de l’État, Chef Suprême des Forces Armées, a tenu à exprimer toute sa gratitude et sa précieuse reconnaissance aux soldats du feu, aux médecins, à tous les compatriotes qui ont volé au secours des victimes et continuent d’aider celles-ci, ainsi qu’aux pays et institutions qui ont pensé à la Guinée dans cette épreuve qui ne dit pas son nom.

« C’est l’occasion, pour moi, de rendre un hommage tout particulier à toutes nos structures spécialisées, notamment les Forces de Défense et de Sécurité, ainsi qu’aux unités de secours pour leur promptitude et leur engagement à sauver des vies et à contenir la progression rapide de l’incendie. Leur bravoure est une lueur d’espoir en ces moments de difficultés. Je tiens particulièrement à remercier les pays amis de la Guinée pour l’expression de leur solidarité et leur compassion pendant ces moments que nous traversons. Par la même occasion, je remercie également nos partenaires techniques et financiers pour leur soutien », a martelé le fils prodige de Kankan Nabaya.

Comme il fallait s’y attendre, le Président de la République, Père de la nation, a décidé de rendre l’ultime hommage aux victimes en décrétant trois jours de deuil national pour honorer la mémoire des personnes arrachées à notre affection par le foudroyant sinistre.

« Face à cette épreuve douloureuse, qui affecte tout le pays entier, je décrète un Deuil National de trois jours en hommage aux victimes, à compter du jeudi 21 décembre 2023. Durant cette période, le drapeau national sera en berne sur l’ensemble du territoire national et dans nos représentations diplomatiques ».

Pour rappel, il aura fallu attendre la date salvatrice du 05 septembre 2021 et l’arrivée salutaire du Colonel-patriote aux commandes du pays pour que l’État envisage de mettre sur pied, à l’intérieur du pays, des terminaux pétroliers dignes de ce nom après plus de six décennies d’indépendance.

Avant cette terrible tragédie survenue à Kaloum, le CNRD et son leader bâtisseur avaient déjà mis en place l’ambitieux projet de construction de véritables dépôts d’hydrocarbures à Forécariah, en Guinée Maritime, et à Mandiana, dans la Savane guinéenne.

Malheureusement, l’être humain, très limité, ne peut que se fixer de nobles objectifs. La vérité est qu’il ne lui arrive que ce qui plaît au Tout-Puissant, Tout-Miséricordieux, Très Miséricordieux, Allah, le Maître Suprême de l’Univers. Ainsi va la vie. Puisse Dieu répandre sa Grâce et sa Miséricorde sur la Guinée et les Guinéens. Amen !

Mandian SIDIBÉ
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
11 + 21 =