Inauguration d’une ERAM à Coyah et rénovations de centres de formation professionnelle à Matoto et Donka : Un grand pas dans l’enseignement technique

Le 23 décembre 2021, sous les hautes instructions du Président de la République, Son Excellence le Colonel Mamadi Doumbouya, le ministre du Budget avait été chargé de superviser la vente aux enchères des véhicules avec grosses cylindrées du Parc automobile de la Présidence. Cette vente aux enchères visait à recueillir des fonds à l’effet de soutenir le secteur de l’éducation, notamment l’enseignement technique et la formation professionnelle.
C’est ainsi que ce département a pu s’offrir une École Régionale des Arts et Métiers (ERAM) à Coyah, et réhabilité les Centres professionnels de Matoto et Donka, entre autres.

Et ce vendredi 20 octobre 2023, le Premier ministre, chef du Gouvernement, Dr. Bernard Goumou, accompagné du ministre Secrétaire Général de la Présidence, le Général Amara Camara, ainsi que du ministre Directeur de Cabinet, Djiba Diakité, a présidé l’inauguration de l’École des Arts et Métiers de Coyah qui portera désormais le nom de feu Ibrahima Soumah, ancien ministre de l’Enseignement technique de 2000 à 2006.
L’enthousiasme était palpable parmi les populations et les autorités locales de la préfecture de Coyah qui ont accueilli chaleureusement la délégation gouvernementale de haut niveau.
L’école comporte entre autres : un bloc administratif, des classes théoriques et salles spécialisées, un centre multimédia, un laboratoire génie civil, des ateliers de génie électrique, de maçonnerie, de génie mécanique, de machinerie lourde, de construction métallique, etc…
Par la suite, la délégation gouvernementale a effectué une visite sur les installations de cet établissement d’enseignement professionnel, sous la conduite du ministre de tutelle, Alpha Bacar Barry.

L’École Régionale des Arts et Métiers de Coyah, s’étendant sur une superficie de 40.860 mètres carrés, peut accueillir jusqu’à 1.200 apprenants. Cette institution offrira des formations en maçonnerie, génie civil, mécanique, électricité et électronique.
Le ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle a souligné, dans son discours, que l’éducation est le fondement du développement durable et la refondation prônée par le Président de la République, Chef de l’État, le Colonel Mamadi Doumbouya, passe nécessairement par celle-ci. Pour lui, cet établissement ultramoderne promet une formation technique de qualité.
Le Premier ministre pour sa part a réitéré la volonté déterminée du Président Mamadi Doumbouya de maintenir les projets de développement en faveur des jeunes au cœur des priorités gouvernementales.

Après l’ERAM de Coyah, la délégation gouvernementale s’est rendue à l’École Normale des Professeurs d’Enseignement Technique et Professionnel de Matoto. Cet établissement, d’une superficie de 60.000 m2, a pour mission d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies de formation continue pour les enseignants ainsi que le personnel d’encadrement technico-pédagogique. Le Chef du Gouvernement et sa suite y ont également effectué une visite guidée, et le Dr. Bernard Goumou a profité de l’occasion pour prodiguer des conseils utiles aux jeunes apprenants.

Ensuite, ce fut au tour du Centre de Formation Professionnelle (CFP) de Donka de recevoir les envoyés du Président Mamadi Doumbouya. Autrefois abandonné, cet établissement a connu une rénovation complète, menée en grande partie par les élèves eux-mêmes. Il est à noter que le Chef de l’État en personne a donné le coup d’envoi des travaux sur ce site, démontrant concrètement l’engagement du CNRD et du Gouvernement à réaliser des projets au lieu des poses des premières pierres à l’avenir incertain.
Le Centre de Formation Professionnelle de Donka portera désormais le nom du célèbre écrivain guinéen Camara Laye, auteur du roman à succès “L’Enfant noir” et décédé en 1980.
Les ministres ont également participé à la plantation d’arbres dans l’enceinte de l’établissement, montrant leur soutien à la campagne de refondation verte.
L’inauguration d’autres établissements d’enseignement technique est prévue, et la prochaine sur la liste est celui de Dabola.

DCI-PRG

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
15 × 23 =