Déclaration du Président de la Commission de l’Union africaine à la suite de la mort de Winnie Madikazela-Mandela

 Le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a appris avec une grande consternation et une profonde tristesse la mort de Winnie Madikazela-Mandela.

Winnie Madikazela-Mandela était une icône de la lutte de libération contre l’apartheid en Afrique du Sud. Elle laissera pour toujours le souvenir d’une militante intrépide qui a sacrifié une majeure partie de sa vie pour la liberté en Afrique du Sud. Malgré les souffrances endurées – emprisonnement, bannissement et séparation de plusieurs décennies d’avec qui fut son mari, Nelson Mandela, alors en prison – elle n’a jamais cédé à la tentation du découragement ni fléchi dans sa détermination.

Winnie Madikazela-Mandela a ouvert la voie à la contribution des femmes à la lutte visant à mettre fin à l’apartheid et s’est battue sans relâche pour leurs droits et leur bien-être dans son pays. C’est en reconnaissance de son formidable apport à la lutte contre l’oppression qu’elle a reçu un prix en 2017 du Président de la Commission de l’Union africaine.

Toute la famille de l’Union africaine est affligée par le décès de Winnie Madikazela-Mandela. En cette triste occasion, le Président de la Commission exprime ses sincères condoléances au Gouvernement et au peuple sud-africains.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
18 × 14 =