Le Conseil de sécurité prolonge le mandat de la mission de l’ONU en RDC

NEW YORK (Nations unies), 27 mars (Xinhua) — Le Conseil de sécurité a adopté mardi à l’unanimité une résolution destinée à prolonger le mandat de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en République démocratique du Congo (RDC) pour une durée d’une année supplémentaire, soit jusqu’au 31 mars 2019.

La résolution 2409 maintient les effectifs de la mission à 16 215 soldats, 660 observateurs militaires et officiers d’état-major, 391 policiers, et 1 050 membres d’unités de maintien de l’ordre.

Elle a donné pour mandat à la Mission de l’ONU pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) de protéger les populations civiles, et de soutenir l’application de l’accord du 31 décembre 2016 et la mise en place d’un processus électoral.

L’accord politique signé le 31 décembre 2016 a autorisé le président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, à conserver ses fonctions après l’expiration de son mandat, à condition que des élections soient organisées en 2017. Mais ces élections ont été reportées pour des raisons logistiques, et le 5 novembre 2017, la Commission électorale de RDC a publié un nouveau calendrier pour les élections présidentielles, législatives et provinciales, qui se tiendront toutes le 23 décembre 2018.

La résolution 2409 autorise également la MONUSCO à neutraliser les groupes armés au moyen de sa Brigade d’intervention, dont le mandat est également prolongé d’un an.

Elle demande par ailleurs à toutes les parties concernées de permettre et de faciliter un accès complet, sûr, libre et immédiat du personnel, de l’équipement et de l’approvisionnement humanitaires à tout le pays, et de garantir une livraison rapide de l’aide humanitaire aux populations dans le besoin, et notamment aux personnes déplacées.

Un gouvernement faible et l’existence d’un grand nombre de groupes armés actifs ont entraîné l’émergence de viols et de violences sexuelles à grande échelle, de violations massives des droits de l’Homme, et d’une situation d’extrême pauvreté dans le pays.

Le Conseil de sécurité a de fait rappelé que la situation humanitaire avait atteint des niveaux catastrophiques dans certaines régions de RDC.

Au moins 13,1 millions de Congolais ont besoin d’une aide humanitaire, dont plus de 7,7 millions se trouvent dans une situation d’insécurité alimentaire extrême, selon les chiffres de l’ONU.

Source: Xinhua

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
23 − 10 =