FEGUIFOOT ! GUINEEFOOT ! APRÈS LA SUSPENSION DU PRÉSIDENT DE LA CAF AHMAD POUR CORRUPTION, LE PROCHAIN SERAIT-Il ANTONIO SOUARE ?

 De source bien informée la suspension d’Ahmad Ahmad ce lundi 23 novembre par la commission d’Ethique de la fifa donne des insomnies au plus grand corrupteur du monde sportif africain qu’est le président de la fédération Mamadou Antonio Souare. Et pour cause. Pour des faits de corruption, de conflits d’intérêts, d’intégrité des matchs, de blanchiment, de détournements de fonds etc…qui violent le code d’éthique de la fifa dont il se serait rendu coupable à travers des faits avérés qui sont beaucoup plus graves que ceux commis par le malgache, Antonio Souare serait dans le collimateur de la commission d’éthique de la fifa dont il ferait objet de plusieurs plaintes en instruction depuis 3 ans pour certaines. Quand on sait que certaines procédures prennent du temps à être élucidées, les connaisseurs des rouages de l’institution parient qu’il ne s’en sortira jamais au vu des pièces ( preuves )versées au dossier. Il n’est un secret par exemple pour personne que la société de loteries sportives leader du marché local Guinée Games est la propriété d’Antonio Souare depuis 2007. Les statuts et le registre du commerce déposés par le notaire Me  Alfred Mathos, actuel président de la commission d’audit de la fédération coopté par le même Antonio pour camoufler ses détournements en font foi. Quand on sait qu’Antonio a pris la présidence du club champion Horoya Ac en 2012 et celle de la ligue professionnelle en 2015; Donc haut dirigeant du football auquel s’applique pendant toutes ces années le code d’éthique de la fifa qu’il violait et qu’il continue de violer dans les faits jusque maintenant. Sa seule source de revenus étant Guinée Games. C’est connu de tous même si il raconte avoir « baillé cette société aux anglais depuis 2017 à son accession à la tête de la fédération. Une simple diversion. Ce qui l’associe toujours indirectement à l’activité de paris sportifs interdite par la fifa au dirigeant fédéral aussi qu’il est. Il faut rappeler qu’il est sous le coup de l’interdiction depuis 2012. LAMESURE EST RÉTROACTIVE.
Quand aux faits de corruption active, Antonio Souare est un habitué des faits. Il ne se passe une journée sans qu’il ne pose un acte délictuel dans ce sens. Après avoir offert un véhicule 4*4 Land Cruise a un haut gradé ( un général )de l’armée guinéenne, il remet ça 3 mois plutard en octroyant 200 millions de francs à un fonctionnaire policier de l’état d’un chèque signé de sa propre main ci-dessous. Le commissaire Fabou Camara, directeur de la police judiciaire, bénéficiaire à titre personnel du chèque connaissant sans doute le danger de ce fait avéré de corruption a lui même mis l’acte délictuel sur la place publique pour se couvrir au cas où.
Toujours en porte-à-faux avec la loi, Antonio Souare est en quête permanente de parrains hauts placés pour le tirer d’affaires, rôle que le commissaire divisionnaire Yaya Camara décédé il y’a peu jouait pleinement. Pour l’entourage du malfaiteur de toujours Antonio Souare cette offrande du montant astronomique de 200 millions de francs par chèque traçable au nom du commissaire Fabou Camara n’est qu’un moyen de chantage au cas où celui-ci, connu pour sa probité morale, sollicité n’interviendrait pas en sa faveur le moment venu. C’est cela Antonio Souare. Il cherche toujours à tenir les gens par quelque chose pour qu’ils lui soient en tous temps redevable et prompts à le défendre dans ses innombrables coups tordus répréhensibles. A défaut vous plongez ensemble.
Ce nième cas de corruption, dernier en date du 12 octobre 2020 passé d’un fonctionnaire payé par l’état pour les services qu’il rend au nom du peuple et pour le peuple mérite en lui seul que la commission d’éthique de la fifa s’en approprie et tire toutes les conséquences de droit.
Sans compter qu’au niveau de l’état cette attitude de corruption à outrance des hauts gradés des forces de défense et de sécurité cacherait certainement des choses louches auxquelles il va falloir veiller scrupuleusement connaissant le caractère extrêmement dangereux pour la société du président de la fédération Mamadou Antonio Souare.
Après donc Ahmad Ahmad, Antonio Souare ? Tout porte à le croire connaissant l’intransigeance et l’impartialité de la commission d’éthique de la fífa. Tôt ou tard.
Wait and see.
PULHO Barry

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
25 ⁄ 25 =