FEGUIFOOT / ÉLECTIONS CAF : ANTONIO ET SON FARDEAU : GUINÉE GAMES

Indépendamment du fait qu’il ait enfreint flagranment aux règles d’éthique et aux lois du sport,à suivre Antonio Souare dans son entretien avec RFI ci-dessous on se rend compte qu’on a à faire à véritable analphabète qui parle de gros chiffres dans une incohérence spectaculaire,incapable de faire la moindre addition ou division que même un enfant de l’école primaire aurait solutionné.Il a d’énormes difficultés avec les calculs basiques notamment,au point qu’on se demande s’il a le niveau requis pour siéger à la caf si ce n’est pour y ternir l’image de l’institution.
Pour ce qui est du passage devant la commission de gouvernance le 28,nous apprenons qu’Antonio Souare a chargé de mission son entremetteur en chef Prospère Abega le camerounais,l’un des plus corrompus dirigeants africains,son homme des missions impossibles avec des billets verts pour négocier et obtenir son éventuel passage en force devant ladite commission.
Les observateurs de la scène sportive clame que même si c’est le fils d’Antonio, Soufiane Souare, vice président du Horoya ac qui dirigeait cette commission,vu l’évidence il aurait écarté la candidature de son père tellement les faits reprochés sont clairs et limpides.À plus forte raison des hommes aussi compétents, rompus à la tâche, à l’abris du besoin, incorruptibles, de probité irréprochable comme ceux qui composent la commission de gouvernance de la caf qui ne seront guidés que par les faits et la loi. Antonio et ses entremetteurs sont prévenus ( ils doivent ranger la mallette d’argent et ne pas tenter une aventure qui pourrait être plus désastreuse )s’ils ne veulent pas écoper d’une radiation à vie en lieu et place d’un examen de candidature.
Le droit sera dit le 28 janvier au Caire,rien que le droit,nous en sommes convaincus.
Cliquez pour lire la presse et l’interview sur RFI d’Antonio
 
Ousmane Conte

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
18 ⁄ 3 =