SCANDALE AUTOUR DE SALIF KEITA : Des sponsors guinéens aux prises !

Il s’agit des organisateurs de son dernier concert en Guinée. Une escroquerie « confuse » sur le sponsoring du show de notre compatriote est au cœur de l’affaire. Les sorties médiatiques se sont multipliées et la justice est en passe de trancher ce litige aux enjeux financiers colossaux.

Dernièrement , l’artiste mandingue le plus populaire était du côté de la Guinée. Un concert à guichets fermés comme d’habitude qui a fait vibrer Conakry. Depuis notre capitale , Salif Kéita a accordé une interview totale sur sa carrière mais aussi ses enfants notamment Nantenin Keita. C’était sur les ondes de la RTG où il évoque les raisons de la chanson SADA DIALLO. Si le roi de la musique mandingue a regagné Bamako et entamé d’autres périples, une polémique a vu le jour en Guinée.

Il s’agit du Promoteur de spectacles Tidiane Soumah qui est aux prises avec le Directeur de la Sobragui. Le premier non moins PDG de ‘’Tidiane World Music’’ et initiateur du dit concert, pointe d’un doigt très accusateur la brasserie nationale. Celui qui attire à Conakry pas moins de 5 artistes de pointure mondiale dans l’année maintient que la SOBRAGUI n’a pas respecté son engagement de partenariat vis-à-vis de son événement culturel. Le sponsoring les liant était payant et le chèque attendu n’aurait pas été au rendez-vous.

L’initiateur du concert géant  de l’artiste international malien précise qu’il  s’agit d’une mauvaise foi de son partenaire. Une attitude qui aurait provoqué des incidences financières après le concert et égratigné son image. Des sorties médiatiques ont été multipliées dans ce sens afin que Tidiane Soumah donne de la voix. Mise en garde contre le directeur général de la SOBRAGUI, Arisky Azzoug fut faite avec éventualité de poursuites judiciaires. Si des griefs sont aussi portés contre Tidiane Soumah pour escroquerie , il nous a confié : « Je n’ai jamais escroqué la SOBRAGUI, ce sont des histoires que le directeur général de cette société raconte. Et, je m’en vais vous dire qu’après le concert de Salif Keita, j’ai tenté à maintes reprises de le rencontrer, afin que je sois payé, mais en vain », a affirmé le boss de  ‘’Tidiane World Music’’.

Pour ce dernier , aucune  escroquerie n’existe en la matière car en cas de  sponsoring, les contributions en nature ne suffisent pas vu que l’audience a été dotée essentiellement de la boisson XXl : il faut aussi un appui financier pour que le processus soit bouclé. Seulement , les arguments avancés par Mr Soumah ne tiennent pas du côté de l’autre sponsor guinéen du dernier concert de Salif Kéita.

Face à l’accusation faite par ‘’Tidiane World Music’’ à l’encontre de sa société, le patron de la SOBRAGUI, Arisky Azzoug a déclaré avoir toujours tenu ses engagements vis-à-vis de tous les événements culturels. Ce serait plutôt le promoteur culturel qui se désiste, et refuserait de rendre des comptes  pour celui qui a été accusé en premier. Et de déclarer : « Je vais attaquer ‘’Tidiane World Music’’ en justice pour diffamation et escroquerie  à l’égard de ma société qui d’ailleurs, à plusieurs reprises, est souvent victime des tentatives d’escroquerie par de nombreux promoteurs culturels en Guinée ». Cependant , il s’avère qu’un ultimatum a été émis par Tidiane Soumah.

Le PDG des productions ‘’Tidiane World Music’’, Tidjane Soumah a déclaré avoir envoyé un courrier dans le but de signifier au DG de la Sobragui, pour qu’il se retire de ses prochains concerts comme sponsor. Un divorce programmé afin que ne se répète l’histoire lors des évènements prévus au courant de l’année 2018.  La date du 1er mai 2018 avait été mise dans la balance afin que le paiement soit effectué  dans l’affaire du concert de Salif Keita tenu dans le cadre de la clôture en beauté de la célébration internationale de la femme en Guinée.

Estimant avoir réclamé son argent  de façon administrative, Mr Soumah prévoit  passer par la loi pour avoir ses sous. Vu qu’il n’a toujours pas été payé, on attend de voir la suite de ce qu’on peut appeler « le scandale des sponsors de Salif Keita ».

Un bras de fer total au final où la justice aura des plaintes de part et d’autre. Car selon des confidences du  DG de la Sobragui, Ariski AZZOUG a laissé entendre qu’il portera plainte aussi contre le PDG de Tidiane World Music pour diffamations et escroquerie vis-à-vis de sa société. Affaire à suivre donc…..

Idi KEITA pour kakilambe

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
8 + 7 =