INTOX, DESINFORMATION ET AUTRES « FAKE NEWS »

« L’être humain est naturellement attiré vers les nouvelles négatives, même si ce ne sont nécessairement celles qu’il cherche en premier lieu ».

C’est ce qui se traduit à travers la publication du journaliste auteur de la fake news du jeudi dernier : « KASSORY FOFANA REFOULE A L’AEROPORT ET EMPÊCHÉ DE SORTIR DE CONAKRY ».

Il vient ainsi de plonger son épée dans les profondeurs du fleuve Djoliba.

En effet, dans sa dernière publication du jeudi, il fait état entre autres du renvoi de Monsieur Kassory FOFANA, Premier Ministre de Guinée de l’aéroport international de Conakry-Gbessia. Cet homme de média aurait certainement oublié que la constitution de notre pays confère au Premier Ministre les fonctions de Chef de Gouvernement qui détermine et conduit la politique de la Nation. Il dispose de l’administration et des forces de défense et de sécurité et exerce le pouvoir réglementaire, d’où le titre de 2è personnalité administrative du pays après le Président de la République qui le nomme.

Des Faits erronés, des hoax ou fake news mensongères, des rumeurs, des accusations à tort voire des théories du complot…

Face à l’essor de la désinformation et de la manipulation politique, portées par des sites d’informations, la pratique de la vérification des informations -dite fact checking- devrait se généraliser. La lutte contre la propagation de telles « intox » devient une pratique journalistique obligatoire.

Sagement installé dans sa résidence privée, sise à Lambandji, non et non, Kassory FOFANA n’a jamais été aperçu à l’aéroport en ce jeudi.

De quoi accuse-t-on, Kassory FOFANA?

Dans sa publication il écrit : « le plus proche des proches du Président qui fut empêché, ce jeudi, de sortir du territoire national, s’appelle Kassory Fofana, le Tout Puissant Premier ministre qui, sans l’aval de son mentor, ……. »

FIRST : Kassory FOFANA prévoirait de quitter Conakry pour les Etats-Unis via la France

SECOND : il se serait fait accompagner par son épouse et 8 personnes

THIRD : il aurait été intimé par le chef de l’état de rejoindre sa résidence sous escorte

Si ces trois accusations sont désormais reprises par plusieurs sites, elles ont d’abord été écrites et diffusées par le responsable du site mandianews et ont ensuite circulé sur les réseaux sociaux. L’auteur pensait faire preuve de vigilance et de promptitude dans le scoop. Mais où a-t-il logé l’éthique et la déontologie du métier où l’équilibrisme en est un des piliers fondamentaux ?

Ses trois affirmations sont fausses et d’ailleurs absolument dénuées de toute objectivité.

Le Premier ministre est le chef du gouvernement. Ses pouvoirs sont fixés par la Constitution. Il dispose de l’administration et nomme à tous les emplois civils, excepté ceux réservés au président de la République.

Sommes-nous en période de coup de force pour qu’une personnalité de son rang, s’engage dans une telle mésaventure décrite ci-haut par des détracteurs ? Sorry !

Retenons que la notion de fausse nouvelle c’est-à-dire d’une information délibérément faussée et destinée à se répandre dans la population pour aider un but mercantile, politique ou idéologique, est liée à l’émergence des médias, puis à leur massification. Nous sommes de plus en plus connectés, de plus en plus submergés d’informations, et il n’a jamais été aussi facile d’y accéder et de les faire circuler voire même de les produire nous-mêmes. Les médias sociaux, la multitude de sites internet et blogs regorgent de contenus plus ou moins fiables, plus ou moins confirmés, plus ou moins pertinents…Ainsi les choses s’emballent, la course au scoop s’engage, chacun essayant de collecter et de faire circuler le plus d’informations le plus rapidement possible, au risque de faire circuler des informations fausses et d’alimenter les psychoses.

Alors sans se tromper nous sommes dans la suspicion permanente et la théorie du complot, entre rumeurs, intoxications, fake news et désinformations.

Balla

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
20 − 3 =