Forum régional sur l’engagement des leaders religieux et traditionnels de l’Afrique De l’Ouest pour la santé et le développement

Le forum sur l’engagement des leaders religieux et traditionnels de l’Afrique de l’ouest pour la santé et le développement qui se tient du 24 au 26 Juillet 2018 à Ouagadougou

Le Burkina Faso verra sa population doublée d’ici 2030 si la tendance actuelle de sa croissance était maintenue. Effet, le pays compte une population très jeune avec 58,3% de celle-ci qui  est âgés de moins de 19 ans et 67% âgés de moins de 24 ans. Le  taux de fécondité est es évalué à près 6 enfants par femme, et une croissance démographique estimé à 3.1% par an. Toutefois le pays a  l’opportunité de tirer pleinement profit du dividende démographique, pour se hisser au niveau des pays émergents et donner un nouvel élan à sa croissance sociale et économique. Les leaders religieux et coutumiers en tant que leaders d’opinion écoutés et respectés ont un rôle déterminant dans les initiatives de promotion de la santé y compris la santé de la reproduction,  l’espacement des naissances qui sont des sujets également traités dans les écritures saintes et les traditions.

Le peuple américain à travers l’USAID reste un partenaire constant du Burkina Faso et des organisations religieuses et coutumières engagées dans la capture du dividende démographique. L’USAID contribuent énormément depuis les années 90 à la mise en place des alliances des leaders religieux afin de renforcer le dialogue intra et inter-religieux et accroitre l’implication des leaders religieux et coutumiers en matière de santé.

L’USAID est pionnière  dans l’implication des leaders religieux dans la planification familiale, la santé de la reproduction, la santé de la mère et de l’enfant, en Afrique de l’Ouest francophone. En effet, plusieurs réalisations ont été faites dans ce sens à travers des  projets accordés à l’ONG Palladium avec qui elle travaille depuis les années 2000. Parmi ces réalisations on peut citer :

  • La mise en œuvre de l’analyse de la situation politique dans plusieurs pays de la région pour permettre une meilleure compréhension de l’influence des leaders religieux sur les populations ainsi que les besoins pour mieux travailler avec eux,
  • L’identisation et la formation  de plusieurs leaders religieux en tant que champions dans la planification familiale qui sont capables de former d’autres leaders religieux dans l’optique d’avoir un nombre critique de champions,
  • Le développement d’outils de plaidoyer efficaces en collaboration avec les leaders religieux et leur contribution à la diffusion (films vidéo et témoignages de leaders religieux sur la planification familiale),
  • Une collaboration réussie entre les leaders religieux chrétiens et musulmans qui est maintenant connus comme le réseau des chefs religieux,
  • La mise en place d’un partenariat solide entre les chefs religieux, les représentants du gouvernement, les parlementaires et les acteurs clés de la société civile,
  • La promotion du dialogue entre les chefs religieux et les principaux décideurs afin que les leaders religieux soient reconnus dans toutes les consultations et réunions sur la planification familiale,
  • La promotion du dialogue entre les chefs religieux et les jeunes sur la planification familiale,
  • L’évaluation de l’impact de la participation des chefs religieux sur l’utilisation des services de planification familiale.

Au Burkina Faso des résultats importants ont également été atteints  grâce au partenariat avec l’ONG Palladium. Ces sont :

  • Le développement d’outils de plaidoyer avec l’Union des Coutumiers et Religieux du Burkina (URCB) pour promouvoir la planification familiale avec la participation des organisations chrétienne, musulmane et coutumière,
  • La mise en  œuvre d’une approche participative  pour identifier les versets ou les passages dans les livres saints traitant des questions de planification familiale et de la santé reproductive, maternelle et infantile,
  • La diffusion de tous ces outils dans plusieurs régions du pays.

Le forum sur l’engagement des leaders religieux et traditionnels de l’Afrique de l’ouest pour la santé et le développement qui se tient du 24 au 26 Juillet 2018 à Ouagadougou constitue également pour eux un tremplin afin de contribuer efficacement au bien-être des communautés et de participer au capture sur le long terme du dividende démographique. Durant les trois jours de travail, ils vont développer un plan national pour la promotion la planification familiale, la santé de la reproduction, la santé de la mère et de l’enfant pour chacun des 10 pays participants au forum que sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Togo et le Tchad.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
7 − 1 =