Bintou SYLLA dans une sextape qui ravage. « Voici quelques précisions »

Les vidéos  sextapes ne finissent plus de pleuvoir sur les réseaux sociaux  en Guinée  ces derniers temps. Depuis  le scandale avec des hommes d’affaires Mao et Nouha,  celui du jeune rappeur Tamsir, puis du secrétaire général du ministère de la jeunesse Bani Sangaré  l’année passée, la vidéo  d’une dame employée d’une institution financière de la place enflamme le web depuis quelque jour.

Cette affaire scandalise Conakry.

Selon nos informations cette vidéo qui ne serait qu’une compilation de photos animée en diaporama a été mise en ligne par le  mari de la victime. Certaines photos qui ont été imprimées et affichées devant les locaux du bureau  de la victime, montrent clairement qu’elle est une lesbienne .

Asmaou Bah Doukouré, secrétaire générale du Syndicat national des employés de maison (Synem-Guinée) et mère de famille, se dit quant à elle « écœurée et choquée de voir ces images dégradante partout », et condamne ceux qui les font circuler. « C’est lâche », dit-elle, invitant elle aussi « les femmes à plus de courage en portant plainte ».

La victime va-t-elle porter plainte pour sauver son honneur ?

Qu’est ce qui à motivé son mari de faire un tel acte ?

Toutefois, ce qui est aussi surprenant, c’est que contrairement à la chaine solidarité ayant conduit à l’arrestation et à la condamnation du jeune artiste chanteur, Tamsir, l’affaire de la sextape n’émeut pas outre mesure les défenseurs des droits de l’homme et les leaders de la société civile en Guinée.

Les braves dames qui avaient tapé le macadam dans l’affaire Tamsir et ameuté toute la presse mondiale, sont restées de marbre. C’est motus et bouche cousue depuis le lancement de la vidéo ce mercredi  05 septembre 2018.

Vont-elles se porter partie civile ou engager le processus de réclamation de justice pour la jeune dame ? A Conakry, tous les regards sont portés sur la ministre en charge de la Promotion de la femme, la journaliste et activiste des droits de la femme, Moussa Yéro Bah, et la présidente de la Coalition des femmes leaders de Guinée, Mme Yansané Fatou Baldé.

Nous y reviendrons

Sekou FOFANA pour Kakilambé

5 Commentaires

  1. Vous ne voulez pas dire la verité, cette dame couche avec une autre femme et cela ne doit pas etre acceptée; elle doit etre lapidé…. Vous les journaliste vous n etes que lamain cachée de babilonne.

  2. J’ai connu cette dame à l’agence bicigui de kindia. Elle est très dynamique. Dommage que mon gestionnaire de compte se retrouve dans une telle situation. Mais j n sais pas ce qui peut pousser une aussi belle et intellligente femme à rentrer dans de tels comportement.

  3. Elle etait pourtant marié. Bon j crois qu’elle est victime d’une deception. En tout cas ça ne fait pas bonne presse pour elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
2 + 4 =