Aboubacar Soumah flingue Albert damantang

À travers une lettre d’information rendue publique en début de semaine, le gouvernement guinéen a convié le syndicat de l’éducation à l’ouverture d’un couloir de négociation sur le salaire de base des enseignants  à huit (8) millions comme cela a été indiqué dans le protocole d’accord signé entre les deux parties. Mais toute fois,  le secrétaire général du SLECG demande à ce que la lettre soit reformulée.

Pour Aboubacar Soumah, le nom du secrétaire du SLECG n’est pas mentionné dans  la dite  lettre.

« Il faut que la lettre soit bien reformulée, si non nous n’allons pas prendre part à la négociation. Il faut que la lettre soit adressé en bonne et dû forme au secrétaire général du SLECG. » Indique t-il

D’ailleurs Aboubacar Soumah n’exclut pas de demander le départ du ministre Damantang.

« Pour nous il (Damantang)  ne doit pas être ministre du travail parce qu’il ne sait pas les textes qui régissent les relations entre le gouvernement et les travailleurs. Nous n’avons pas besoin d’avoir une reconnaissance d’un gouvernement ou d’un ministre pour tenir notre congrès. » Conclut-il

Ib Diallo pour kakilambé

Tel: +224 655969620

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
29 ⁄ 29 =